Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ? Contactez-nous

Les avantages

Avantages du réseau de chauffage urbain

Garantir le confort des habitants, maîtriser les charges locatives, simplifier la gestion du chauffage au quotidien et respecter la réglementation de plus en plus contraignante en matière d’écologie : 4 arguments en faveur du réseau de chauffage urbain pour les bâtiments d’habitation publics et privés, qui représentent à eux seuls 30 % de la consommation d’énergie en France.

Confort et sécurité : la chaleur est diffusée en continu dans tous les bâtiments du réseau, 24h/24.

L’absence de chaudière et de stocks de combustibles dans les immeubles élimine les nuisances (bruit, odeurs, livraison des combustibles, …) et permet de disposer d’espaces supplémentaires à aménager pour le confort des usagers.

Stabilité et maîtrise des coûts : le coût de la chaleur est optimisé grâce à l’utilisation d’un bouquet énergétique diversifié avec deux énergies renouvelables qui assurent la quasi-majorité des besoins : la chaleur récupérée sur l’usine de valorisation énergétique et la biomasse. Le prix de ces énergies renouvelables est moins élevé et moins volatile que celui des énergies fossiles.

Simplicité et fiabilité : la gestion des installations (sites de production de chaleur, réseau de distribution dans la rue et échangeurs de chaleur dans les locaux techniques des bâtiments) et leur entretien sont assurés par les techniciens d’En’RnoV. Les mises à niveau et les innovations technologiques sont assurées par les experts du réseau, garantissant une fiabilité à toute épreuve.

Proximité des équipes : L’équipe d’En’RnoV, basée sur la ville de Rennes, est entièrement dédiée au réseau de chauffage urbain et à ses abonnés.

Respect de l’environnement : Le réseau de chauffage urbain de Rennes nord Vilaine disposera à terme de 4 chaufferies principales. Elles produiront de la chaleur en complément de celle récupérée auprès de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) de Villejean et de la chaufferie biomasse de Baud-Chardonnet et permettra l’économie de 171 000 tonnes de CO2 sur la durée du contrat.